Comment rester motivé en temps de crise

Lorsque j’ai quitté mon emploi salarié, nous n’étions pas encore touchés par ce satané virus mais l’informatique connaissait déjà une période de crise. Je manquais de motivation. Je me demandais chaque matin pourquoi je me levais, à quoi allait servir ce que je ferais dans la journée. Rester motivé en temps de crise est un challenge. Recevoir un salaire en récompense de mes services n’était plus suffisant. Il me fallait autre chose.

Comment rester motivé en temps de crise
Photo JC Dichant

Depuis 2020 la crise s’est installée, touche tout le monde. Rester motivé est plus qu’un challenge, c’est une question de survie pour beaucoup. J’identifie trois préoccupations que vous devriez avoir en tête.

Faire mieux

La première préoccupation est celle de faire mieux. Quelle que soit votre activité, professionnelle, associative, personnelle, ce n’est qu’en cherchant à faire mieux que vous pourrez résister aux crises.

Qu’est-ce que « faire mieux » ? Vous seul avez la réponse.
Dans mon cas il s’agit de mieux servir les gens qui me suivent, de me focaliser sur ce qui sert mes résultats. Faire mieux c’est aussi « faire utile » :

Prenez du temps pour faire votre liste. Qu’est-ce que vous pourriez mieux faire dans vos journées ? Qu’est-ce qui, une fois fini, vous donnerait plus de satisfaction ?

Aller mieux

Pour rester motivé en temps de crise, il est essentiel d’aller mieux.
Je ne cherche pas à occulter les problèmes de santé, mais vous devez tout faire pour bien vous porter :

  • activités physiques,
  • activités culturelles,
  • activités sociales.

Depuis plusieurs mois j’ai pris l’habitude de marcher au moins une heure après déjeuner. j’ai bloqué mon emploi du temps pour cela. Inutile de me fixer un rendez-vous entre 14 et 15h, je ne suis pas disponible.

Au début cela vous semblera difficile, vous avez peut-être beaucoup à faire dans une journée, vous devez prendre soin des autres. Mais si vous ne prenez pas soin de vous d’abord, vous ne pourrez pas prendre soin des autres.

A vous de trouver ce qui vous convient pour aller mieux. Vous pouvez coupler deux activités pour cela, comme aller marcher une heure et en profiter pour croiser un proche, ou faire des photos, ou écouter un podcast motivant, ou un livre audio, ou tout simplement observer la nature.

Vivre mieux

Saviez-vous que pendant la seconde guerre mondiale, dans les pays en guerre, il y avait de nombreuses festivités, des soirées, des fêtes, alors que la situation était autrement plus grave que la crise actuelle ?
Ces festivités avaient lieu parce qu’elles permettaient de vivre mieux. En temps de guerre, c’est une gageure. Et pourtant c’était essentiel.

Vivre mieux c’est privilégier tout ce qui vous apporte du plaisir. Ne cherchez pas bien loin :

  • déguster un bon café après le repas en regardant la nature qui s’offre à vous,
  • lire enfin ce livre que vous n’avez jamais pris le temps de lire,
  • écouter de la musique et découvrir des albums qui vous font vibrer,
  • repeindre cette pièce qui n’attend que ça depuis des années,
  • ranger ce garage que vous n’avez jamais pris le temps de ranger,

Privilégiez les activités culturelles et manuelles. Ce qui vous apporte le plus de plaisir et vous aide à vivre mieux, c’est ce que vous ressentez au plus profond de vous-même et ce que vous produisez avec vos mains.

Rester motivé en temps de crise, mais aussi …

Pour rester motivé en temps de crise, vous pouvez aussi faire mieux, aller mieux et vivre mieux en imaginant votre vie dans les années qui viennent.

Il n’est jamais trop tard pour changer de vie.

Il n’est jamais trop tard pour changer d’activité.

Il n’est jamais trop tard pour transformer sa vie.