L’écrit, c’est fini

Il fallait que ça sorte, c’est aujourd’hui. Ce n’est pas nouveau, cela fait déjà un moment que je pense ça.

Les gens ne lisent plus.

LE PROBLÈME

Quand vous créez des contenus pour les publier, vous avez un objectif. Vous partagez votre passion, une compétence, une envie de rendre service. Votre truc à vous c’est l’écrit (c’est le mien).

En 2020, l’écrit n’a plus la côte. Ce n’est pas nouveau, cela fait quelques années que le nombre de visiteurs est en baisse sur les sites qui ne font que de l’écrit.

Je vous ai même dit qu’il fallait créer les trois formes de contenus, rappelez-vous.

La vidéo a tout balayé, même le podcast a du mal à s’imposer alors que c’est le format le plus pertinent, le plus simple à suivre, le plus rentable pour tout le monde (oui, même vous).

POURQUOI NOUS EN SOMMES LÀ

Beaucoup de gens ne lisent plus parce qu’ils sont devenus passifs. Les réseaux sociaux ont fait leur travail de sape, « ne faites pas d’efforts, nous allons vous fournir toute les publications sans intérêt qui vont vous occuper toute la journée« .

Youtube a raflé le marché parce que « regarder c’est mieux ». Ce n’est pas toujours vrai. Je vais bien plus vite à lire un tutoriel ou un guide qu’à écouter quelqu’un me raconter son histoire pendant de longues minutes s’il ne sait pas aller droit au but (c’est mon cas parfois).

UN VRAI MANQUE D’EFFORTS

Je ne compte plus les gens qui m’envoient des questions alors que la réponse est sur mon blog, dans l’article qu’ils citent. Ils n’ont pas pris la peine de lire, c’est trop long.

Il est bien plus simple de me demander de prendre de mon temps pour faire la réponse à leur place.

COUP DE GUEULE ?

Oui. Et non.

Ce n’est pas de votre faute. C’est Google le coupable. Et les autres moteurs de recherche.

Ils deviennent des moteurs de réponses. Vous avez remarqué comment Google met en avant les réponses à vos recherches sans même vous imposer de cliquer sur le lien du site pour lire l’article ?

Google vous rend passif, vous prive de votre curiosité naturelle.

Je ne parle pas des réseaux sociaux, vous ne pouvez même pas chercher. Testez le moteur de recherche de Facebook, c’est un des pires. Par contre les algorithmes sont très forts. Ils savent ce que vous voulez voir, ils vous en mettent plein l’écran.

ALORS, ON FAIT QUOI ?

Loin de moi l’idée de vous imposer quoi que ce soit.

Pour ma part, je continue à lire des articles longs (de préférence), des livres. Parce que je suis né avec le papier et que je mourrai avec. Parce que la réponse est dans les livres, dans les essais, dans les articles développés.

Je continuerai à écrire des articles longs, parce que c’est ma nature, ma façon de faire. Je fais des tweets aussi, mais c’est une autre histoire. C’est ici.

Et vous, vous faites quoi ?

 

Laisser un commentaire