Je ne fais pas ça pour vous !

Je vous préviens tout de suite, je n’ai rien contre vous. Mais il fallait que je vous dise ça.

Lorsque vous publiez vos contenus sur le web ou les réseaux sociaux, ne le faites pas pour les autres. Faites le pour vous. Soyez égoïste.

UNE PREMIÈRE RAISON

Depuis que j’écris un article par jour sur ce blog, j’ai beaucoup appris. Je vous prépare un article pour vous raconter ça, il sera en ligne le 100ème jour. J’ai plus appris en faisant cela qu’en lisant les articles des autres, ce que je fais toujours chaque jour toutefois.

Je m’en doutais mais cela m’a sauté à la figure, ce n’est pas ce que j’écris qui compte, mais le chemin que je fais pour arriver à écrire tout ça.

Si vous êtes un habitué des longues routes sans fin, vous voyez de quoi je veux parler.

UNE SECONDE RAISON

J’amorce un virage dans mon parcours professionnel. Je le sens, j’ai toujours vécu des cycles de dix ans, dont trois passés à savoir comment pivoter. J’ai déjà changé de domaine et d’activité plusieurs fois depuis mon jeune âge. Je le ferai encore.

Ecrire chaque jour m’aide à pivoter.

Cela me permet de tester, d’envisager, d’imaginer, de réagir.

C’est grâce à cela que je vais trouver quoi faire ensuite. Touch and try. Je touche du doigt, j’essaye, j’observe le résultat.

Pas « ce que les autres en pensent ». Ce que « moi » j’en pense.

Parce que mon avenir sera fait de ce que j’aurai envie de faire. Pas de ce que vous aurez envie que je fasse.

LA MORALE DE CETTE HISTOIRE

La beauté du web, c’est que tout y est permis. Vous pouvez tout essayer, tout envisager.

Il suffit de faire, de vous lancer, de ne pas penser aux autres. Puis de mesurer ce que cela vous apporte.

Si de plus cela apporte quelque chose à ceux qui vous suivent, alors vous tenez quelque chose. Tirez sur le fil.

Si cela n’intéresse que vous, c’est déjà beaucoup. Au moins vous avez essayé.

 

Laisser un commentaire