Comment savoir quoi faire dans la vie ?

Après des années d’activité professionnelle, vous vous posez la question de savoir quoi faire dans la vie.  Avec l’âge vos envies et vos besoins évoluent. Vous aspirez à plus de sérénité, de plaisir au quotidien. Vous voulez profiter au mieux de vos journées et ne plus subir les contraintes que d’autres peuvent vous imposer.

J’ai vécu la même chose, j’ai fait des choix, voici des exemples et comment vous pouvez faire vous-aussi.

Comment savoir quoi faire dans la vie ?
Photo Simon Migaj

Savoir quoi faire dans la vie : vos envies comptent

Je suis parti en voyage il y a de nombreuses années avec un ami installé en Bretagne, fonctionnaire,  célibataire.

Au retour ce voyage en Asie nous a tous fait réaliser que nos vies pouvaient être différentes. Lui a éprouvé l’envie de changer la sienne.
Sur un coup de tête, le lendemain de la reprise, il a demandé une mutation dans les DOM-TOM.

Une fois installé loin de la métropole, il a vécu la vie de ses rêves. Plusieurs années sont passées, tout allait pour le mieux.
Puis il est parti à l’autre bout du monde dans le Pacifique.

Cette nouvelle expérience a tourné court : conditions de vie différentes, milieu professionnel difficile, contraintes de déplacements fortes, vie de couple chamboulée, cela ne lui plaisait plus.
Retour à la case départ moins de deux ans après.

Pour vivre au mieux vos journées, rien de tel que de faire ce qui vous plait.

Qu’il s’agisse d’une activité professionnelle ou d’une passion, la motivation est liée au plaisir re faire. Vos envies doivent donc dicter vos choix de vie. Envie de changer de secteur, d’activité, de métier comme envie de prendre un virage pour développer une nouvelle activité, une nouvelle passion.

Ce n’est pas parce que vous avez des années d’activité derrière vous que vous ne devez pas changer. Rompre avec les habitudes peut être une bonne attitude.

Vous avez des envies ? Notez-les, verbalisez.

Si vous n’avez pas d’envie, inutile de changer. Vous feriez fausse route. Vivez vos journées comme elles se présentent et dites-vous que c’est bien comme ça.

Vos besoins doivent aussi dicter vos choix de vie

Une amie a décidé il y a quelques années de quitter son emploi salarié pour ouvrir un magasin de décoration d’intérieur. Elle ne supportait plus le pouvoir d’une hiérarchie pesante, les horaires à rallonge, les transports parisiens.

Elle avait un goût pour la décoration, elle fréquentait des boutiques, elle a voulu faire pareil et a ouvert la sienne.

Elle avait omis d’évaluer ses besoins : des revenus fixes chaque mois, des horaires lui permettant de s’occuper de ses enfants, des contraintes administratives et financières lourdes à gérer.
Le résultat ne s’est malheureusement pas fait attendre. Elle a fermé sa boutique moins de deux ans après son ouverture, par manque de résultats, et parce que ce rythme de vie ne lui convenait finalement pas.

Les envies sont une chose, les besoins en sont une autre. Ces besoins peuvent être de différentes natures :

  • besoins financiers : des charges à supporter,
  • besoins familiaux : des proches à charge,
  • besoins de santé : des contraintes médicales à gérer,
  • besoins professionnels : vous ne pouvez pas tout plaquer du jour au lendemain,
  • besoins géographiques : vous ne pouvez pas déménager aisément.

Vous devez faire la liste de vos besoins. Les évaluer est une façon de vous donner des limites : cela vous évitera de faire des choix déraisonnables, de faire ce que d’autres ont fait dans un contexte différent sans en évaluer les conséquences à l’avance.

Vos compétences sont vos atouts, développez-les

Un ami a de très fortes compétences professionnelles, du charisme à revendre et un entrain sans faille. Sa joie de vivre fait plaisir à voir.

Par contre la pression que lui mettent ses employeurs lui pèse. Il aurait envie de gérer ses journées à sa façon, de développer sa propre activité. Il sait qu’il lui manque d’autres compétences : savoir se vendre, savoir développer une audience, optimiser l’usage du web et de la visio. Bien que je l’incite à le faire, il ne cherche pas encore à acquérir ces compétences.

Vos compétences actuelles sont votre force, c’est ce qui a fait votre succès, et le fera à nouveau si vous le décidez.

Il vous manque certainement d’autres compétences pour savoir quoi faire dans la vie et en changer, identifiez-les. Faites-vous aider au besoin.

Ne vous enfermez pas dans un cercle vicieux consistant à dire « ça ne marchera jamais parce que je ne sais pas faire ceci ou cela ». Travaillez pour acquérir les compétences manquantes, et « ça marchera ».

Vos passions sont la réponse

Après avoir passé plus de 25 ans dans l’industrie, avoir occupé diverses fonctions de la gestion d’un service après-vente au marketing en passant par le consulting et la vente, j’ai réalisé combien ces activités ne me passionnaient plus autant qu’à mes débuts.

En parallèle je développais depuis plusieurs années une passion pour la photographie, j’avais même créé un site web, je commençais à être connu et à générer quelques revenus.

J’ai décidé de vivre à fond cette passion, d’en faire mon activité professionnelle, de tout changer : secteur d’activité, statut, métier.

Je me suis appuyé pour cela sur mes compétences : communication, marketing, vente, gestion de partenariats, création de contenus, formation.

Je me suis fait aider pour celles que je n’avais pas encore : comptabilité, gestion d’entreprise, création et vente de produits numériques.

Depuis je ne fais plus la différence entre horaires de travail et loisirs.
Je prends du plaisir dans la plupart de mes activités.
Je suis épanoui comme jamais.
Je fais de belles rencontres.
J’ai des revenus au moins égaux et souvent supérieurs à mes salaires précédents.

Tout n’est pas rose, les journées sont parfois longues, je ne peux me reposer sur personne d’autre que ma femme et moi pour piloter l’activité, je dois rester un minimum actif pendant mes congés, je n’ai pas trop le droit à l’erreur.

Mais je vis à fond les 24 heures que la vie m’accorde chaque jour.

La meilleure recette pour savoir quoi faire dans la vie, c’est de vous concentrer sur vos passions.

Définissez votre projet de vie

Peu importe ce que vous faites, ce que vous voulez faire et ce que vous allez faire. Ce qui compte c’est le projet de vie que vous allez définir.

Quels que soient votre âge, votre situation, vos compétences, vos envies, vos besoins, vous pouvez avoir un projet de vie.

Même si vous ne changez rien.

Ne pas avoir de projet de vie, c’est vivre au jour le jour.

Avoir un projet de vie c’est planifier, construire, avancer, progresser. C’est vous réaliser.

La semaine prochaine, je vous dirai comment j’ai procédé pour développer mon activité et en vivre désormais. En attendant je réponds à vos questions via les commentaires.

 

Laisser un commentaire