Quel ton employer sur le web ?

Développer une activité grâce au web, c’est devoir communiquer en ligne.

Qu’il s’agisse d’écrire sur votre blog, de publier des messages sur les réseaux sociaux, de faire des vidéos ou de parler pour votre podcast, vous devez adopter un mode d’expression.

NE CHANGEZ RIEN

Vous êtes comme vous êtes. Vous n’avez aucune raison de changer votre façon de vous exprimer lorsque vous êtes en ligne en public.

Votre audience recherche de l’authenticité, donnez-lui de l’authenticité.

Vous avez une façon de vous exprimer ? Un vocabulaire particulier ? Des réactions particulières ? Ne changez rien (voici quelques autres idées).

Ce sera votre particularité, votre façon de vous différencier.

IL Y A DES LIMITES

Ce n’est pas parce que vous ne changez rien qu’il faut tout vous permettre non plus.

Tout ce que vous postez sur le web reste.

Ne regrettez pas ce que vous avez dit hier car ce sera encore en ligne dans des mois, des années.

Soyez vous-même mais restez :

  • poli,
  • cordial,
  • positif,

Donnez un avis, ne portez pas de jugement.

Avant d’appuyer sur « publier », demandez-vous toujours si vous aimeriez lire ce que vous allez poster, si vous auriez une réaction négative en voyant ce contenu en ligne ?

Il faut trouver le bon équilibre, rester soi même, cordial et positif peut parfois être difficile (en savoir plus). Mais si c’était facile, vous n’auriez pas besoin de moi pour y réfléchir.

FAITES SIMPLE

Vous pouvez garder votre ton, votre façon de penser mais faire en sorte d’être lisible ou compréhensible par tous (des infos additionnelles).

Relisez-vous. Réécoutez-vous.

Quand vous le pouvez, simplifiez ce qui peut l’être :

  • les mots inutiles,
  • les hésitations,
  • les phrases à rallonge.

DONNER DES LEÇONS OU INTERROGER ?

Quand vous publier un contenu, donnez-vous une leçon à ceux qui vont lire ou écouter ? Affirmez-vous sans laisser place au doute ? Etes-vous certain de ce que vous affirmez ?

S’interroger est une autre façon de partager vos idées. En laissant la place au doute, aux réactions, vous favorisez l’engagement. Certains auront envie de vous répondre. Si vous avez « donné une leçon », il n’y a rien à ajouter, personne ne viendra échanger avec vous. Les seuls qui le feront seront les trolls, ces individus dont la seule raison d’exister est de critiquer « ceux qui font » alors qu’eux ne font rien.

AFFIRMEZ-VOUS

Vous avez quelque chose à dire, dites-le.

Vous avez un avis, donnez-le.

Vous avez une idée, partagez-la.

Vous n’avez pas choisi le web pour rester silencieux.

Passer vos journées à rediffuser le contenu des autres n’est pas développer votre présence en ligne.

Soyez vous-même, ne soyez pas la voix des autres.

LAISSEZ LES TRIBUNS A LA POLITIQUE

Vous êtes expert de votre sujet, vous développez des idées, des produits, des services, mais vous ne faites pas de politique. Pas dans cette activité tout au moins.

N’adoptez pas le mode tribun, en haranguant les foules, dans le seul but de vous faire remarquer alors que vous n’avez rien à dire. Certains politiciens sont des spécialistes, ce n’est pas votre but lorsque vous développez une activité grâce au web.

Vous êtes là pour identifier des clients, pas des électeurs.

SOIGNEZ L’ORTHOGRAPHE

L’orthographe ne supporte aucun défaut sur le web.

La moindre faute, la moindre coquille, seront irrémédiablement signalées par les chasseurs de fautes. Ces experts auto-proclamés de la langue française ont pour seule raison d’exister le besoin de montrer leur supériorité et votre erreur. Attention, ils pullulent.

Prenez le temps de vous relire. Utilisez un dictionnaire. Faites relire au besoin si vous avez quelques faiblesses.

Personne ne vous reprochera une faute d’orthographe si votre contenu montre qu’il a été relu. Tout le monde le fera dans le cas contraire.

C’EST FACILE !

Vous parlez avec les autres depuis toujours.

Vous savez faire. Avec plus ou moins de facilité, quelques réticences parce que le web n’est pas la rue. Mais vous savez faire.

Plus vous publierez, plus vous apprendrez. J’ai mis des années à savoir faire un contenu pertinent, à savoir simplifier mes textes, clarifier mes idées quand j’écris sur la photographie. En changeant de sujet, comme c’est le cas sur ce blog, je dois m’adapter. Le ton n’est pas le même car le besoin n’est pas le même. Mes lecteurs ne sont pas les mêmes. Mais je maîtrise les mécanismes de base pour m’adapter.

Publiez le plus souvent possible, c’est la meilleure façon d’apprendre.

Vous en doutez ? Vous avez encore des questionnements quant à au mode d’expression à adopter sur le web ? Vous n’êtes pas à l’aise ? Dites-moi ce qui coince.

 

Laisser un commentaire