Pourquoi vous devriez étudier le comportement des fleuves

J’étais en train de faire un tour à pied, c’était mon moment de calme, celui qui me permet de réfléchir, de trouver des idées, de me poser des questions.

Début face à l’écluse, je regardais la Seine. Semblable à elle-même. Elle coule sans jamais s’arrêter, depuis toujours.

Vous savez ce qui fait la force d’un fleuve ?

Il naît quelque part. Une source, un filet d’eau.
Petit à petit le filet grandit, s’allonge, se renforce.
Des affluents l’alimentent.
Le filet d’eau devient un cours d’eau, il grossit toujours.
Lorsqu’il a terminé sa course, il déverse son flot dans un océan ou une mer.

Sans jamais s’arrêter.

Avec des hauts et des bas, le débit peut varier. Mais je ne connais pas de fleuve qui ait cessé d’exister.

IMITEZ LES FLEUVES

Pour développer votre activité grâce au web, imitez les fleuves.

Commencez petit, mais commencez. Je vous dis comment faire ici.

Créez quelques articles, une courte vidéo, une série de messages sur Twitter (ou Facebook, si vraiment vous y tenez).

Et continuez.

N’arrêtez jamais.

Ce qui compte, c’est de produire, de constituer un ensemble de contenus qui se complètent les uns les autres.

Quel que soit le format.

Au fil des jours, vous allez trouver de nouvelles idées à partager, de nouvelles pratiques.

Votre audience va vous aider, elle va participer, vous apporter de la matière, comme les affluents du fleuve.

Vous allez vous développer grâce à votre audience, et pour elle.

Vous vous ferez connaître, parce qu’on parle plus facilement des fleuves que des petits ruisseaux.

Certains viendront vous proposer des échanges, des partenariats.

Rapidement vous étendrez votre présence et développerez votre audience.

Imitez les fleuves :

  • ne baissez jamais les bras,
  • créez sans cesse,
  • alimentez ceux qui vous suivent avec de nouveaux contenus,
  • apportez leur de la valeur,
  • toujours,
  • comme
  • un
  • fleuve.

L’état d’esprit compte.
Vous êtes plutôt « fleuve » ou « petit ruisseau » ?

 

Laisser un commentaire