Skip to content

Le confinement, Astérix et l’hybridation de votre activité

Nous sommes en mars 2020.
Toute la France est occupée par le Covid-19.
Toute ? Non !
Un petit groupe d’irréductibles entrepreneurs résiste encore et toujours à l’effondrement de l’économie.*

Chaque jour.
Comme si de rien n’était.
Voir même plus qu’avant.

POURQUOI

Développer une activité sur le web en créant des contenus c’est :

  • écrire,
  • parler,
  • filmer.

Puis publier sur son site, son blog, sa chaîne Youtube, son podcast, ses réseaux sociaux (j’en parle ici).

C’est aussi concevoir ses propres offres :

  • formations,
  • produits numériques,
  • coaching,
  • cours en ligne.

Le confinement n’a pas empêché les créateurs de contenus de poursuivre leur activité.

QU’EST-CE QUI A CHANGÉ

Avant le confinement il était normal de se rendre en un lieu bien précis pour avoir une activité bien précise :

  • suivre un cours,
  • se former,
  • se cultiver,
  • se détendre.

Le confinement a cassé les codes.

Violemment.
En quelques jours.
Alors que personne ne s’y attendait.

C’est une bonne chose.

LA BONNE NOUVELLE

Il était complexe d’expliquer à quelqu’un que vous aviez une activité en ligne, qui ne repose QUE sur le web, et qui ne concerne QUE des gens qui vous suivent tout au long de l’année. Beaucoup de personnes ne comprenaient pas.

C’est fini.
Désormais tout le monde comprend.

Plus personne ne se pose la question. C’est normal.

LA NOUVELLE NORMALITÉ

Ce qui est normal désormais n’est pas d’avoir une activité en lieu précis.

Ce qui est normal est d’avoir une activité hybride.
Un peu sur le terrain, un peu sur le web.
Beaucoup sur le web, un peu sur le terrain.
Exclusivement sur le web.

Choisissez.

CE QUE ÇA CHANGE POUR VOUS

Vous pouvez envisager de créer une activité grâce au web.
Qu’il s’agisse de l’exercer sur le terrain, sur le web ou les deux.

Mais ne passez pas à côté de la dimension web.

Toute activité professionnelle, quel que soit votre domaine, doit comporter une dimension web.

Je reformule :

Vous devez pouvoir fonctionner en mode web si vous ne pouvez pas être sur le terrain.

C’est une condition de survie.

* je n’oublie pas tous ceux qui ont poursuivi leur activité sur le terrain, permettant à ceux qui, comme moi, ont pu poursuivre leur activité en ligne. Je les en remercie.
Je sais aussi que certaines activités ne peuvent pas être exercées en ligne. 
Toutefois nombreuses sont celles qui peuvent adopter un schéma hybride bien que l’on n’y pense pas.

RECEVEZ LES NOUVEAUX ARTICLES PAR MAIL CHAQUE JOUR

Lire les autres sujets :BLOG

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *