Devenir un media

Depuis 2013 je suis indépendant.

J’écris, je parle, je filme pour aider mon audience à développer des compétences en photographie.

Je propose des contenus d’apprentissage. De motivation. De développement créatif.

Cela ne couvre pas tous les domaines qui m’intéressent, il y a des sujets que je ne traite pas auprès de cette audience.

Cette couverture « restreinte » est propre au fait que je gère une marque, « Nikon Passion », bien que j’ai beaucoup personnalisé mes contenus ces dernières années.

Le web évolue

Et nous, entrepreneurs web, nous évoluons aussi ?

Il existe encore des « purs blogueurs », mais de moins en moins en photographie.

Des Youtubeurs, peu ont une audience fidèle.

Des Instagrammeurs, ils se disent influenceurs parfois.

Des podcasteurs, bien seuls face à leur micro.

Le problème de tous ces gens-là, et le mien aussi, c’est d’être pieds et poings liés à une thématique.

Une marque parfois.

Une pratique (la photo, le sport, le voyage, ce-que-vous-voulez).

Lorsque ces gens-là veulent faire évoluer leur activité, que leurs envies changent, ils perdent tout.

La marque ne les suit plus.

Les fans de la même pratique ne les suivent plus.

Les abonnés à leur chaîne les oublient.

L’erreur

Ces personnes là ont développé une marque au lieu de développer « leur marque ».

Certains ont même développé une audience sur une plateforme, et sont pris au piège (Instagrammeurs et Youtubeurs par exemple).

J’ai fait cette erreur.

J’ai développé la marque « Nikon Passion » depuis 2004.

Je ne le regrette pas, mais je sais qu’elle a des limites.

Parce que j’évolue.

Que j’ai envie de parler d’autres thématiques.

Que je suis un être humain avant d’être une entreprise.

Que je m’adresse aux autres en tant qu’être humain plus qu’en tant qu’entreprise.

Que c’est ce que nous attendons tous de nos jours.

La solution

Elle est simple.

Développer ma marque.

Capitaliser sur moi.

Mettre en avant mon nom.

Même si ça fait prétentieux.

Faire en sorte que les gens me suivent pour ce que je suis.

Devenir un média à moi tout seul

Un média qui n’est pas contraint par les marques, les agences, les thématiques, les plateformes.

Un média qui peut choisir les sujets dont il veut parler sans être dépendant des autres, de l’actualité.

Un média qui fédère une communauté qui le suit pour ce qu’il est, pour ses valeurs.

Plus que pour ceux qu’il représente.

Libre et indépendant

Ce média doit être capable de parler de ses passions, de ses idées, de ses choix de vie, de sa liberté.

Il doit en parler à ceux qui sont sensibles à ces sujets.

Qui se reconnaissent dans ses idées.

Il peut être un exemple pour certains, un coach pour d’autres.

J’ai déjà pris ce virage.

Et vous, quel média êtes-vous ?

 

Laisser un commentaire