De GTD à FCQTPQTPOVB, pourquoi vous n’avez pas le temps

« Je n’ai pas le temps. »

« Je suis sous l’eau. »

« Je suis charrette ! ».

Vous vous reconnaissez ? Moi oui.

VALEUR PAR DÉFAUT

Nous n’avons jamais le temps.

Pour rien.

Même les retraités ne l’ont pas (ce qui fait que j’ai du mal à envisager ma retraite).

Pourtant parmi nous certains arrivent à faire de grandes choses pendant que d’autres n’ont pas le temps.

Je vous rappelle la différence entre un amateur et un professionnel : le premier n’a pas le temps, le second le prend.

ADOPTER UN RÉGLAGE PERSO

Vous commencez à me connaître.

Quand un problème se pose trop souvent, cela m’obsède. Je dois trouver des solutions.

C’est peut-être même mon, métier, « trouveur de solutions » …

Aussi quand j’en ai eu marre de répéter à longueur de journée « je n’ai pas le temps », j’ai changé la valeur par défaut pour adopter un réglage perso de mes journées.

SOLUTION 1

Je ne dis plus « je n’ai pas le temps ».

Je dis « je ne prends pas le temps ».

La différence est grande.

Cela signifie que je qualifie ce que j’ai à faire, puis que je décide si c’est important pour moi ou non.

Si ce n’est pas important je ne fais pas.

Si c’est important, je prends le temps.

Je n’ai plus à me lamenter à longueur de journée, je sais toujours ce que j’ai à faire et pourquoi.

SOLUTION 2

Je programme mes journées, mais pas trop.

J’ai testé à peu près toutes les méthodes d’organisation, de GTD (« Getting Things Done », de David Allen) à FCQTPQTPOVB (« fais ce que tu peux quand tu peux on verra bien ») en passant par 5AM Routine (chère à Bertrand Soulier par exemple).

Aucune ne me convient.

Ces méthodes (GTD en particulier) sont intéressantes, mais me demandent une rigueur que je ne sais pas avoir.

J’ai donc créé mon propre système.

J’ai défini des blocs d’activité à réaliser pour mener à bien mes activités :

  • création de contenus,
  • réponses aux clients,
  • envoi de newsletters,
  • comptabilité,
  • lecture,
  • veille,
  • etc.

J’ai attribué une durée maximale à chacun de ces blocs, chaque semaine. Sans spécifier le jour forcément.

Je sais que je dois exécuter les actions de chaque bloc chaque semaine.

Je le fais.

Si un imprévu arrive, je fais glisser un bloc d’un jour à l’autre.

SOLUTION 3

J’ai un assistant numérique.

J’utilise Todoist pour planifier mes blocs. je peux faire glisser un bloc d’un jour à l’autre, réordonner ma semaine en quelques clics, splitter ou fusionner certaines activités.

Todoist me sert aussi de rappel automatique. Pour éviter d’oublier ce qui droit être fait à une heure bien précise.

RÉSULTATS

J’ai gagné en efficacité. J’arrive à accomplir plus de choses chaque semaine sans y passer plus de temps.

J’ai gagné en stress. Il me suffit de consulter mon iPhone pour savoir ce que j’ai à faire, ou pour réordonner une journée. Je le fais chaque matin à 7:30 avant de démarrer ma journée.

Je sais toujours ce qui m’attend dans les prochains jours. Je peux anticiper.

Je peux aussi refuser. Des rendez-vous, des visios, des interventions. Parce que j’ai qualifié auparavant.

POUR ALLER PLUS LOIN …

Le sujet vous intéresse et vous courez après le temps ? Je vous conseille :

Les deux sont traduits.

Une dernière chose, essentielle aussi.

Eloignez-vous des réseaux sociaux.

 

Laisser un commentaire