Comment fixer des objectifs : les erreurs que nous commettons tous

La rentrée de septembre est déjà là et nous nous posons la même question que les années précédentes : comment se fixer des objectifs.

J’ai passé des années à faire cela sans arriver à mes fins. J’échouais, je n’allais pas au bout, je ne réalisais pas tous les objectifs prévus. J’ai alors cherché à comprendre pourquoi je n’arrivais pas à tenir ces engagements alors que mes objectifs étaient bien fixés. Voici les principales erreurs commises et que vous commettez peut-être vous-aussi.

Comment fixer des objectifs, les erreurs à éviter
Photo Lukas Blazek

Fixer des objectifs : pourquoi

Tout le monde devrait se fixer des objectifs : c’est une façon simple d’aboutir à ses fins et de progresser. C’est aussi une façon de réfléchir à nos activités, personnelles comme professionnelles, de nous donner des repères et de les partager.

En vous fixant un objectif, vous faites un choix. Vous décidez que telle activité a plus d’importance que telle autre, et que vous allez faire en sorte d’atteindre cet objectif. Cela se fera au détriment de l’autre activité mais peu importe puisque l’objectif fixé prend cette décision en compte.

Je ne suis pas plus doué que vous, mais j’ai des objectifs à atteindre. C’est vital pour moi car la plupart concernent mon activité professionnelle. La question du temps nécessaire, des moyens à mettre en œuvre ou des ressources indispensables ne se pose pas. Réaliser les objectifs fixés est par contre crucial, sinon ma société en souffre et moi avec.

Quelle que soit votre activité quotidienne, vous pouvez vous-aussi vous fixer des objectifs. Toutefois ne tombez pas dans les pièges ci-dessous.

1. Se fixer trop d’objectifs

Si vous vous fixez trop d’objectifs, vous ne serez pas focalisé sur chacun d’eux et vous aurez peu de chance de les réaliser tous.

Limitez-vous à 5 ou 6 objectifs principaux, vous aurez plus de chances de les réaliser.

2. Ne pas noter les objectifs fixés

Vous les évoquez, vous en rêvez, vous y croyez mais vous ne les notez pas. Ce qui n’est pas noté n’est pas réalisé.

Prenez le temps de mettre noir sur blanc la liste de vos objectifs et vous aurez une chance supplémentaire de les réaliser.

3. Ne pas fixer d’éléments de mesure

Mieux définir vos besoins vous permet de déterminer des objectifs quantifiables avec une date d’échéance. « Je veux avoir plus de temps libre » est un besoin, pas un objectif. « Disposer de deux heures par semaines de temps libre dès octobre » est un objectif.

Si vous n’arrivez pas à fixer des mesures alors revoyez l’objectif, il est peut-être mal formulé.

4. Ne pas fixer de date d’échéance

Vous vous fixez comme objectif de publier un article par semaine sur votre blog. Précisez bien ‘d’ici au 31 décembre de l’année en cours (par exemple).

J’ai plusieurs fois fixé cet objectif pour mes blogs sans réussir à l’atteindre car je n’avais pas de date butoir. C’est pourtant simple à préciser.

5. Ne plus penser aux objectifs fixés

La principale cause d’échec est de vous fixer des objectifs, de les noter, et de ne plus suivre l’avancement.

J’ai été amené à développer la présence en ligne d’une activité industrielle dont j’avais la responsabilité. Un des objectifs était d’avoir 1000 contacts qualifiés sur un canal web précis (Twitter) en 12 mois. En mesurant tous les mois l’avancement et en menant les actions correctrices, nous avons pu atteindre l’objectif (et même le dépasser …). Si nous n’avions pas fixé ces chiffres, nous n’aurions pas eu de jalons pour savoir comment adapter nos actions.

Prenez la peine de tout noter, j’utilise Evernote mais tout autre outil convient, même un carnet Moleskine ! Si vous êtes à l’aise avec les outils numériques, utilisez des tableaux de bord alimentés de façon automatique, avec Zapier par exemple. Revoyez vos objectifs à intervalle de temps prédéfini. Je le fais chaque semaine pour mes objectifs professionnels.

6. Ne penser qu’à un seul domaine

Vous fixer des objectifs c’est vous donner la chance de progresser. Même si vous n’êtes plus en activité, vous avez toujours quelque chose à apprendre, à développer, à découvrir.

Fixez-vous par exemple comme objectif de gagner 30 minutes par jour pour pratiquer votre passion favorite. Votre efficacité y gagnera et votre vie personnelle aussi.

7. Ne pas chercher à fixer des objectifs improbables

Vous supprimez de votre liste des objectifs qui vous paraissent impossibles à atteindre ? C’est une erreur. C’est en sortant de votre zone de confort que vous progresserez le plus.

Rêvez, visez grand et vous ferez grand (lisez Think Big de David Schwartz) !

8. Ne pas fixer les actions à venir

Fixer un objectif c’est bien, mais encore faut-il savoir par quoi commencer pour le réaliser.

Désignez la prochaine action à mener pour démarrer, même s’il s’agit de petites choses. La méthode des petits pas vous permet d’avancer et cela vous motivera. Utilisez l’outil de votre choix pour cela, j’ai fait le choix de Todoist.

9. Ne pas célébrer l’accomplissement

Vous fixer des objectifs vous permet de pouvoir en célébrer la réalisation, c’est motivant (et rémunérateur parfois aussi !). Quand je me suis donné comme objectif de publier un article par jour sur ce blog pendant 100 jours, je savais que la tâche allait être ardue car cela me demandait beaucoup de temps. Quand j’ai constaté au bout du délai imparti que j’étais arrivé à tenir l’engagement, c’était la fête !

Ce rythme de publication m’a permis de développer mon projet, de clarifier mes pensées et de vous proposer aujourd’hui ces nouveaux articles. Y être arrivé est une victoire en soi.

Fixer des objectifs : vous en êtes-où ?

Portez un regard honnête sur vos activités de l’année passée. Quels objectifs vous étiez vous fixés ? Les avez-vous réalisés ?

Si oui, grâce à quelle technique ? Si non, pourquoi ?

QUESTION : Quelles sont les erreurs que vous avez déjà commises en vous fixant des objectifs ? Participez au débat en laissant un commentaire.

 

1 réflexion au sujet de « Comment fixer des objectifs : les erreurs que nous commettons tous »

Laisser un commentaire