Comment faire un autoportrait, ou le selfie revisité

Certains parlent du selfie comme du mal du siècle. D’autres y voient par contre une façon de renouveler l’art de l’autoportrait.

Le selfie est une pollution visuelle la plupart du temps (j’assume).
Il peut toutefois devenir un art.
Du selfie artistique à l’autoportrait, il n’y a donc qu’un pas.
Que de nombreux photographes ont franchi, et pas des moindres.

Parmi eux Richard Avedon, Robert Doisneau, André Kertész, Vivian Maier, Nadar, Helmut Newton, Irving Penn, Cindy Sherman, Jeanloup Sieff, Man Ray, Willy Ronis, Weegee pour ne citer que ceux-là.
Excusez du peu.

Comment font-ils ? Quelles techniques utilisent-ils ?

3 compétences de base :

  • savoir poser
  • savoir utiliser l’éclairage
  • savoir retoucher ses photos avec soin Mais cela ne suffit pas. Vous devez passer outre la technique pour développer votre pratique créative.

Mais cela ne suffit pas.

Vous devez passer outre la technique pour développer votre pratique créative.
Passer du selfie quelconque à l’autoportrait artistique.

Je me souviens encore de cet échange au Salon de la Photo avec la photographe Nadia Wicker.
Elle a fait de l’autoportrait une de ses pratiques professionnelles.
Nadia me disait « parfois, à 2h du matin, je me réveille avec une idée de photo en tête, et il faut que je la réalise. Là, maintenant, tout de suite. »

Avantage de l’autoportrait ?
Votre sujet est toujours disponible !

D’autres ont fait du selfie un art et leur gagne-pain.

C’est le cas de Sorelle Amore.
Cette jeune femme, photographe australienne amateur avant de devenir pro, est arrivée à l’autoportrait par accident.

Pour des raisons professionnelles, elle avait besoin de photos la mettant en scène dans des résidences de luxe alors qu’elle ne pouvait avoir aucun assistant avec elle.
Elle a donc pris le problème à bras le corps.
Et a développé une pratique qui lui a permis de répondre à la demande.

Mais aussi de générer une audience incroyable après avoir publié plus de 1.000 « selfies artistiques » sur son compte Instagram.
Aujourd’hui, avec 1 million d’abonnés à sa chaîne Youtube et 500.000 à son compte Instagram, elle compte parmi les photographes les plus talentueuses lorsqu’il s’agit de parler autoportrait.

Si je vous parle de Sorelle, c’est parce que je m’intéresse à son parcours depuis plusieurs années.
Pas pour l’autoportrait, mais pour sa façon de développer son entreprise sur le web.

Pour ce qui est de l’autoportrait toutefois, elle a publié un livre en 2021.
Elle y présente sa méthode et ses conseils pour réussir un selfie/autoportrait artistique.

ATTENTION
Ce livre n’est pas pour tout le monde.
Déjà parce que l’autoportrait n’est pas pour tout le monde.
Mais aussi parce que Sorelle Amore y présente son corps sous tous les angles.
Elle apparaît dénudée aussi parfois.

Je retiens cependant cette phrase extraite de la légende page 37 :
« J’ai toujours été gênée par mon corps. On m’a d’ailleurs longtemps dit que je n’étais pas féminine à cause de mes muscles, de mes épaules larges et de ma poitrine plate.
Se sentir non désirable en tant que femme laisse des séquelles.
En apprenant à poser, j’ai repris confiance dans ma capacité à plaire, voir à inspirer l’amour. »

Je vous laisse avec ça.
Voici le lien :
L’autoportrait photographique, pour un art du selfie

Vous voulez plus de conseils et de bons plans comme celui-ci ?

Recevez ma lettre photo, des emails spécialement pensés pour vous, avec des informations pratiques chaque jour pour vous aider à progresser en photographie :

Recevoir la Lettre Photo de JC Dichant

 

Laisser un commentaire