Skip to content

Segmentation, une autre précaution à prendre

Segmenter votre audience est une bonne pratique.

J’en ai parlé dans un précédent article, cela permet d’envoyer le bon message à la bonne personne.

Ce que je n’ai pas dit dans le premier article, c’est qu’il y a une autre dimension à prendre en compte.

La période.

IMAGINEZ

Vous avez construit une offre de service ou un produit pour vos prospects.

Vous avez préparé vos éléments de communication, une page de vente, une séquence de lancement.

Vous envoyez les emails, les publicités.

Et là, vous vous mettez à pleurer parce que vous voyez la taille de votre liste mail ou le nombre de vos abonnés fondre à vue d’œil.

J’exagère à peine, je l’ai vécu en entreprise lorsqu’on m’imposait d’envoyer des campagnes emails mal conçues (je ne suis pas devenu indépendant sans raison).

POURQUOI ?

Parce que les gens n’ont rien à faire de votre offre.

En ce moment.

LA PROBLÉMATIQUE

Lorsque vous envoyez des emails ou des pubs à vos contacts pour vendre, avoir segmenté votre liste ne suffit pas.

Le segment adresse les bonnes personnes, les gens intéressés.

Mais il ne vous dit pas si elles le sont maintenant.

COMMENT FAIRE

Quelques jours avant d’envoyer vos emails ou vos pubs, assurez-vous que les gens concernés sont réceptifs.

Faites des appels du pied : insérez dans vos envois génériques de quoi vérifier que les gens intéressés sont présents et à l’écoute.

Intéressez-vous à l’actualité :

  • congés spécifiques (dans un pays étranger par exemple),
  • grèves (en France …),
  • périodes de révision des budgets,
  • fin d’année fiscale.

Inutile d’envoyer des propositions de service à quelques semaines de la fin d’année, beaucoup d’entreprises sont en clôture fiscale.

Idem en février, les clôtures fin mars sont fréquentes avec les entreprises étrangères (Japon par exemple).

Je travaille souvent avec le Québec, j’avoue ne pas connaître par cœur les dates de vacances au Québec. Or Il me faut en tenir compte.

En analysant les retours de votre audience quelques jours avant le début de votre campagne, vous pouvez vérifier vos taux d’ouverture et de clics (liste mail, en savoir plus).

Comme vos données analytiques si c’est une publicité sur les réseaux sociaux.

APPRENEZ À RÉAGIR VITE !

La période récente nous a montré que certains sujets pouvaient enflammer la planète en quelques jours.

Imaginez si vous envoyez une offre alors que tout le monde est dans la rue à propos d’un sujet qui concerne votre offre de près ou de loin. Mieux vaut patienter.

Réfléchissez toujours à ce que vous faites.

Planifiez.

Programmez.

Mais n’automatisez pas tout. Vous n’êtes pas un robot.

RECEVEZ LES NOUVEAUX ARTICLES PAR MAIL CHAQUE JOUR

Lire les autres sujets :BLOG

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *