Pourquoi mes articles sont pénibles à lire

Vous avez été attiré par certains de mes articles.
Découverts sur Twitter, dans Google ou parce que quelqu’un vous en a parlé.

Vous vous êtes dit « tiens, lui, il a l’air de savoir deux ou trois trucs intéressants pour moi ».
De plus « il les partage », « gratuitement ». C’est bon à prendre.

VOUS ÊTES VENU

Vous avez parcouru la liste de mes sujets.
Vous avez été attiré par un titre.
Vous avez cliqué.

VOUS AVEZ LU

L’introduction vous a attiré.
Mais vous n’êtes pas allé bien loin.

VOUS N’AVEZ RIEN COMPRIS

Vous n’avez pas compris de quoi je parlais.
Vous avez trouvé ces textes pénibles à lire.
Vous ne voyez pas où je veux en venir.
A qui je m’adresse.
A quoi cela va vous servir.

VOUS ÊTES PARTI

Si vous ne comprenez :

  • ni à quoi cela peut vous servir,
  • ni ce que je peux vous apporter,

vous n’avez aucune raison de perdre votre temps avec moi.

C’est ma faute.

L’ERREUR

Lorsque j’écris, je fais plein d’erreurs.
Je traduis en mots mes pensées, mes idées, mon savoir, mon expérience.
Des mots d’expert.

Un expert qui oublie trop souvent qu’il ne s’adresse pas à des experts.

C’est une erreur.

SIMPLIFIEZ

Lorsque vous écrivez pour des lecteurs qui ne sont pas, comme vous, experts, simplifiez.

Simplifier c’est traduire en mots simples des notions complexes.

INTÉRESSEZ

Vous voulez intéresser une audience en partageant vos compétences.

C’est une bonne idée.

Ce que tout le monde devrait faire.

Mais si vous le faites, intéressez :

  • ceux qui vous découvrent,
  • ceux qui vous suivent.

Yvon en parle mieux que moi ici. Éditoile aussi, lisez.

JE ME SOIGNE

Certains de mes articles ne respectent pas ce que je viens de dire.

Ils sont obscurs.
Ils ne vous apportent pas ce que vous pensiez qu’ils pourraient vous apporter.

Je me soigne !

J’apprends, en écrivant chaque jour un article.

A faire plus simple. Plus court. Plus direct. Plus pertinent. Plus clair.

C’est un travail de fond.

Un travail que je vous invite à faire, vous-aussi, pour développer votre audience.

VOUS ÊTES CE QUE VOUS FAITES

Créez un contenu chaque jour.

Un article, une vidéo, une photo, une suite de messages sur les réseaux sociaux.

Chaque jour.

C’est la répétition qui fait l’apprentissage. Qui vous fait progresser. Qui vous rend intéressant.

Et moins pénible à lire.

Si vous êtes arrivé jusque ici, dites-moi si vous trouvez, vous-aussi, que je suis pénible à lire.

 

Laisser un commentaire