Pourquoi être optimiste ?

Dans les années 60, le département de psychologie de la Mayo Clinic, aux Etats-Unis, a mené une enquête pour analyser la qualité de vie et l’état de santé d’un échantillon de personnes. Parmi celles-ci, deux profils : l’optimiste et le pessimiste.

Les résultats sont étonnants.

Pourquoi être optimiste
Photo JC Dichant

Optimistes vs. pessimistes

Cette étude a montré que les individus mentalement identifiés comme optimistes ont vécu presque 20% plus vieux que les autres.

Ils présentaient des capacités physiques et une qualité de vie bien meilleures.

Pourquoi être optimiste ?

Bien que les conditions de vie aient changé depuis les années 60, la conclusion de cette étude serait la même de nos jours. Etre optimiste vous aide à rester en meilleure santé, en meilleure forme physique, et à avoir un meilleur moral au quotidien. C’est la même chose que voir les choses de façon positive ou négative.

Depuis les années 60, plusieurs autres études ont montré que les hommes et les femmes manifestant une forte tendance à l’optimisme :

  • ont moins de jours d’arrêt maladie que les autres,
  • présentent une immunité renforcée face aux infections de toutes sortes,
  • courent moins de risque d’être victime d’un accident vasculaire cérébral,
  • présentent moins de risque d’être atteint de certaines formes psychosomatique d’asthme ou d’allergie,
  • sont plus résistants au stress et aux épisodes dépressifs,
  • ont un taux de survie supérieur aux autres après un infarctus,
  • récupèrent plus rapidement après des chimiothérapie et ont des rémission plus longues,
  • vieillissent mieux, à la fois physiologiquement et psychologiquement.

Prenez quelques minutes pour réfléchir : selon vous est-il plus difficile d’être optimiste que pessimiste ? N’est-ce pas une simple attitude à adopter ? N’est-ce pas à votre portée ?
Alors pourquoi ne pas changer ? Devenir optimiste ?

Les études citées dans cet article sont tirées du livre « Éloge de l’optimisme, quand les enthousiastes font bouger le monde » de Philippe Gabilliet.

 

Laisser un commentaire