Pourquoi votre audience ne grandit pas

Vous êtes dans un pays étranger, vous avez trouvé des personnes qui peuvent vous aider à trouver votre chemin mais vous ne comprenez pas un mot de ce qu’elles vous disent. Ça vous rappelle quelque chose ? Si votre audience ne grandit pas, posez-vous la question : parlez-vous la même langue ?

Pourquoi votre audience ne grandit pas
Photo JC Dichant

Votre audience ne grandit pas car vous ne pensez pas à elle

Quelle que soit l’activité que vous voulez développer grâce au web, il vous faut une audience.

L’audience, ce sont les personnes qui vous suivent, par mail, sur votre site, sur les réseaux sociaux, les messageries instantanées, un canal Telegram (voir le mien).

Ne pensez jamais en terme de nombre d’abonnés sur telle ou telle plateforme, pensez toujours en taille d’audience cumulée et, surtout, qualifiée.

Que veut votre audience ?

Les gens vous suivent parce qu’ils ont pensé que vous pouviez les aider.

Ils ont identifié chez vous une compétence, une expertise.

Ils ont des questions auxquelles vous pouvez répondre.

Mais ils n’ont ni votre compétence, ni votre expertise.

Si vous ne parlez pas la même langue que votre audience, vous la perdez.

Parlez la même langue

Tous les experts vous le diront, entre experts on utilise un vocabulaire d’experts.

Des termes particuliers, des abréviations, des mots étrangers.

Si quelqu’un de non initié se mêle à une conversation d’experts, il ne comprend rien :

  • son premier réflexe est de partir,
  • son second réflexe est de se dire que ce n’est pas la peine d’aller voir des experts, il ne saura pas se faire comprendre et ils ne sauront pas le comprendre.

Le problème courant si votre audience ne grandit pas

Lorsque vous faites appel à un consultant en entreprise, je l’ai vécu des dizaines de fois, il vous parle dans un langage de consultant.

C’est sa façon de mettre en avant son expertise.

Employer des termes techniques, ça fait pro.

Mais ce que le consultant ne perçoit pas toujours, c’est qu’il a en face de lui des gens qui ne sont pas consultants.

Ce qui est normal puisqu’ils ont fait appel à lui.

Ces gens-là ne vont rien retirer de cette démarche de conseil si le consultant ne s’adapte pas à son public, ne parle pas la même langue.

Vous êtes le consultant

Lorsque vous vous adressez à votre audience, vous êtes le consultant, l’expert.

Vous êtes celle/celui « qui sait plus » que ceux à qui vous vous adressez.

Votre but est d’attirer ceux qui savent moins, et que vous pouvez aider.

Si vous leur parlez avec votre vocabulaire habituel, ils ne vont rien comprendre.

Ou pire, ils vont penser que vous ne savez pas vous adapter à eux.

Ils vont chercher quelqu’un qui sait s’adapter à leur niveau.

Si votre audience ne grandit pas, une solution

Elle est simple.

Employez des mots simples.

Restez authentique, ne modifiez pas votre façon de vous exprimer, utilisez des mots qu’un enfant de dix ans peut comprendre. Même si le sujet est très complexe.

Si vous avez besoin d’employer des termes techniques spécifiques, alors expliquez-les.

Ce sera une façon pour vous d’apporter de la valeur, de montrer que vous savez partager, que vous savez vous mettre à la portée des autres.

Une fois que votre audience aura compris cela, elle vous fera confiance.

Au lieu d’avoir une audience qui ne grandit pas, vous aurez une audience qualifiée qui se développera.

Un exercice

Prenez quelques minutes et repensez à votre dernière conversation, votre article récent ou la dernière vidéo ou photo partagée..

Quels termes avez-vous employés ?

Lesquels auriez-vous pu employer pour faire plus simple ?

Si vous ne savez pas, interrogez ceux qui vous suivent.

Demandez-leur s’ils comprennent ce que vous dites.

Vous pourriez avoir des surprises.

 

Laisser un commentaire