Indépendant, en congés et déconnecté, ma méthode de survie

Les congés c’est la déconnexion.

Physique, avec son environnement de travail.

Virtuelle, avec son smartphone et le web.

Ça c’est la théorie, la pratique est toute autre.

Vous êtes indépendant ou en passe de l’être et vous craignez d’être connecté 24/24 pendant vos congés ? Voici comment je fais.

Se faire violence

Lorsque je suis en congés, je me force à ne pas regarder tout ce qui concerne mon activité : mails, messages sociaux, notifications.

A ne pas les regarder « toute la journée « .

Je me donne une heure au maximum, en fin de journée.

Actif mais pas interactif

J’utilise mon smartphone toute la journée. Pas pour répondre aux messages, pour prendre des notes et faire des photos.

Les notes c’est ma façon de garder trace de ce qui me vient pendant la journée. Les idées, les remarques, les projets. C’est noté, je peux l’oublier, mon smartphone me le rappellera au retour.

Les photos c’est pour moi et pour alimenter mes réseaux sociaux, le soir pendant l’heure que je m’accorde.

Procéder ainsi me permet de ne pas passer plusieurs minutes à poster en direct sur Instagram, à chercher la bonne légende, les bons tags, la localisation. Plusieurs fois par jour,

Vous n’êtes pas forcé d’être en direct sur les réseaux pendant vos congés.

Ceux qui vous suivent ne sont pas en direct non plus.

Gérer les priorités

J’ai défini trois niveaux de priorités :

  • mes clients (membres des formations, partenaires) passent en premier. Je réponds à leurs questions chaque soir.
  • mes lecteurs passent en second, je réponds à leurs questions quand il me reste du temps, au bout de quelques jours en général car il m’est impossible de tout traiter le jour même tant je reçois de messages.
  • je ne réponds pas aux messages dans lesquels la question n’est pas clairement posée, trop longs à lire (certains m’envoient 20 lignes de texte), qui contiennent plusieurs questions (ne faites jamais cela).

Je suis désolé pour ces gens-là mais je dois faire des choix.

Ce n’est vraiment être déconnecté ca !

C’est vrai.

Etre indépendant c’est devoir accepter quelques contraintes,

Tout a un prix.

Mais sincèrement, pouvoir vivre de ses passions, prendre 6 semaines de congés chaque été comme je le fais, 3 ou 4 autres pendant l’année, être toute la journée présent pour ses proches, c’est parce que je suis indépendant que je peux le faire.

Vous trouvez que les contraintes ci-dessus c’est cher payer ?

Moi non.

 

Laisser un commentaire