Comment gérer les moments de faiblesse

Vous avez des moments de faiblesse, des périodes pendant lesquelles vous n’avancez pas au bon rythme, où vous manquez de motivation ? Ce sont des périodes difficiles à gérer car votre activité peut en souffrir.

En tant qu’indépendant je connais bien ces périodes pendant lesquelles rien ne se passe comme prévu. Quand les résultats ne sont pas là, ou pas les bons. Quand le moral est au plus bas. Comment réagir ?

Comment gérer les moments de faiblesse
Photo JC Dichant

Avoir des moments de faiblesse est normal

Ne pensez pas que vous vivez quelque chose que les autres ne vivent pas. Il est normal d’avoir des moments de faiblesse. Tout le monde en a.

C’est même sain, il faut laisser à votre cerveau du temps de souffler, de récupérer d’une précédente période difficile.

Il est toutefois important que ces moments de faiblesse ne prennent pas trop de place dans vos journées sans quoi ils vous freinent. Il faut trouver une façon de ne pas sombrer dans la morosité et de repartir du bon pied chaque fois que nécessaire.

Si de plus vous êtes indépendant, c’est mon cas, alors céder à la morosité peut même nuire à votre activité et vos résultats. Attention, danger.

Prendre l’air

La première solution pour vous débarrasser de ces moments de faiblesse est de sortir. Marchez, rien ne vaut une balade à pied, même en ville, pour évacuer le trop plein d’émotions. Si vous avez la chance d’être dans la nature, c’est encore mieux. Profitez-en.

Partager son travail

Je passe mes journées à créer des contenus. Qu’il s’agisse de contenus didactiques pour mon site photo, de formations comme des idées que je partage ici, j’y mets toujours beaucoup de moi.

C’est ma nature, j’ai besoin de m’engager.

Je partage ensuite ces contenus, c’est le fruit de mon travail, c’est mon métier. Vous pouvez alors les lire, les écouter, les visionner. M’en parler, me donner votre avis, me poser vos questions.

C’est là que je trouve la motivation dont j’ai besoin pour continuer. 

Dans ces retours, ces avis passionnés et passionnants, vos propos. C’est ce qui me fait prendre conscience de l’importance de ce que je fais, ou pas, et me permet de réagir.

Partagez votre travail, aidez les autres, permettez-leur d’avancer, de comprendre, de changer … Ces activités prendront le pas sur vos périodes de faiblesse pour vous rendre plus fort.

En partageant mes idées, mon travail, mes connaissances, je suis en contact direct avec ceux qui me suivent. Je sais très vite si je sers à quelque chose ou non. Si ce que je fais aide ou non. C’est motivant.

Un coup de blues ? Ecrivez, verbalisez ce que vous ressentez, extériorisez. J’écrivais dans un précédent sujet « Pourquoi partager ses idées en public« , c’est une façon de faire.

Si vous n’arrivez pas à mener à bien vos projets, que vos journées sont faites de trop de moments de faiblesse et que vous pensez que c’est un problème de motivation, pensez aux autres. A ce que vous pouvez leur apporter. Comment vous pouvez les aider.

 

1 réflexion au sujet de « Comment gérer les moments de faiblesse »

  1. Bonjour Jean-Christophe,

    Encore un mail de vous qu’il est important de conserver et relire.

    Je suis à la retraite depuis le 1er avril et de confinement en confinement, de restrictions en restrictions (par ailleurs tous justifiés), j’ai vécu de nombreux moments où rien ne se passait comme prévu. Des journées perdues à suivre des liens sur internet, la plus part du temps inintéressants.
    Prendre l’air est en effet une bonne, très bonne solution. Le petit carnet sur lequel je note tous mes projets (bricolage, photos, vidéos…) du plus simple au plus complexe est également un moyen de se ressourcer quand je sens le moment de faiblesse monter.
    Merci pour vos messages
    Ivan

    Répondre

Laisser un commentaire