Professionnel vs. amateur : 5 différences

C’est Steven Pressfield qui m’a apporté la meilleure réponse que j’ai pu trouver pour répondre à la question : professionnel vs. amateur, quelles différences ?

Cela n’a rien à voir avec le fait de facturer ou non.
Cela n’a rien à voir non plus avec le fait d’avoir une structure en place ou non.
Cela a à voir avec votre personnalité.

Professionnel vs. amateur, les différences
Photo Pablo García Saldaña

Professionnel vs. amateur, pourquoi se poser la question

Le web a ceci de particulier qu’il permet à tout le monde de lancer son activité.
Qu’il s’agisse d’une passion dont vous voulez vivre comme d’une nouvelle activité que vous souhaitez développer.

Cela ne coûte rien ou presque.
C’est faisable en une heure.

Mais de là à créer une activité qui prospère, c’est une autre affaire.
Il y a les amateurs et les professionnels.

Vous avez peut-être dans l’idée de lancer votre activité vous-aussi, de devenir “professionnel” grâce au web et aux réseaux sociaux.
Mais vous ne vous considérez pas professionnel.
Vous pensez que vous n’avez pas l’expérience suffisante, le savoir-faire des entrepreneurs, ce qui fait que les autres y arrivent.

Vous vous sentez amateur dans l’âme.

Voici pourquoi vous vous trompez, et pourquoi vous êtes peut-être plus professionnel que vous ne pouvez le pensez.

1 : Un professionnel est concentré sur ce qu’il fait

Un amateur peut s’autoriser à travailler ou non son sujet en fonction de ses activités quotidiennes.

Un professionnel est concentré.
Il fait passer en premier ce qui concerne son activité.
Il ne trouve pas de fausses excuses, il doit faire alors il fait, j’en parle ici.
Il est engagé.

2 : Un professionnel cherche à s’améliorer en permanence

Un amateur peut pratiquer son art, sa passion, sans jamais chercher à s’améliorer. Il en a le droit, rien ne le force à devenir meilleur, à innover.

Un professionnel doit rester au fait de ce qu’il fait, de ce qu’il propose.
Ses clients n’accepteront pas d’avoir à faire à quelqu’un qui n’est pas capable de prendre en compte les nouvelles méthodes, les nouvelles tendances.

3 : Un professionnel répond présent quand il le faut

L’amateur n’a pas de compte à rendre, il exerce sa passion quand il le veut, où il le veut, s’il le veut.
Il peut répondre ou non à une demande, personne ne peut lui en vouloir de changer d’avis.

Un professionnel répond présent quand il s’est engagé.
Il a le droit de dire non avant, mais s’il dit oui il exécute. C’est la règle.
Le professionnel fait le nécessaire pour pouvoir exécuter.
S’il doit disposer d’un matériel particulier, par exemple, il s’assure que celui-ci est opérationnel, au besoin il le double. Ou il sait trouver une alternative.

4 : Un professionnel trouve des solutions

L’amateur peut ne pas savoir faire, avoir atteint ses limites, s’arrêter là.

Le professionnel doit savoir trouver des solutions, être créatif.
Echouer n’est pas une option.
Il peut avouer ne pas être capable de répondre à une demande et refuser la prestation, mais une fois qu’il l’a acceptée, il doit faire en sorte d’aller au bout.

5 : Un professionnel est à l’écoute

Un amateur peut s’occuper seul, ne pas tenir compte des autres, vivre sa passion sans rien demander, sans être sollicité.

Un professionnel doit être à l’écoute.
Il doit entendre les besoins de ses prospects, de ses clients.
Il doit leur répondre, communiquer est une de ses qualités.

Professionnel vs. amateur, vous en êtes-où ?

A la lecture de ces qualités, comment vous situez-vous ?
Vous estimez-vous plutôt amateur ou plutôt professionnel ?

Vous pouvez très bien être amateur ici, et professionnel là.
C’est normal, de nombreux professionnels n’ont pas toutes ces qualités.
A l’inverse de nombreux amateurs en ont plusieurs.

Vous avez fait votre bilan personnel ? Quelle est votre conclusion ?

 

Laisser un commentaire