Un faux obstacle

J’apprends beaucoup en lisant des articles de blogs.

En suivant des vidéos sur Youtube.

En lisant des livres.

En écoutant des podcasts.

Je ne pourrais pas faire ça si ceux qui ont créé ces contenus ne l’avaient pas fait.

Je ne pourrais pas développer mes compétences si ceux qui les ont déjà ne partageaient pas.

J’ai des compétences.

Je peux permettre aux autres d’en profiter.

Si – et seulement si – je partage.

Nous avançons tous parce que quelqu’un, avant nous, a pris la peine de partager ses connaissances.

Son savoir-faire.

Nous sommes même prêts à payer pour cela.

Nous payons des livres, des formations, des séminaires.

Vous avez des compétences ?

Partagez-les.

Il y aura forcément quelqu’un que cela va intéresser.

Qui vous lira, écoutera, regardera.

Cette personne parlera de vous à une autre personne.

Peut-être même qu’un moteur de recherche mettra en évidence vos contenus.

Ou un algorithme.

Parce que d’autres se seront intéressés à ce que vous avez publié.

Le principal obstacle n’en est pas un

Vous pensez qu’il faut être expert pour partager.

Ce n’est pas vrai.

Ce qui compte c’est que vous soyez capable d’émettre des idées et d’en parler.

En partageant vous allez développer un réseau de gens qui vont s’intéresser à vous.

Et vous progresserez.

Développez une expertise, même en partant de zéro, et partagez, vous allez progresser plus vite.

Sans partage il n’ y pas de développement d’activité possible.

D’ailleurs, si vous êtes en train de lire ces lignes, c’est que je les ai partagées, non ?

Alors qu’est-ce que ça vous apporte ?

 

Laisser un commentaire