7 nuances de Grey

Avez-vous déjà réalisé ceci ? En photo noir et blanc, on parle de nuances de gris.
Faudrait savoir non ?

Je ne vais pas vous faire une grande révélation en vous disant qu’aux origines de la photo en noir et blanc, à l’époque argentique, c’est le grain d’argent qui « faisait » l’image.
Y’en avait ou y’en avait pas.

Sauf que dans la pratique ce n’était pas aussi binaire.
Cette technique permet de gérer une gamme de gris.

Le noir le plus sombre mais pas complètement noir donne un gris sombre. Le blanc le plus clair mais pas complètement blanc donne un gris clair.
Entre le noir le plus pur et le blanc le plus pur, il y a une infinité de niveaux de gris. La fameuse « gamme de gris ».

En numérique il n’y a plus de grains d’argent, il y a des photosites (et pas des pixels comme vous pourriez le penser).
Les photosites sont les minuscules éléments qui composent le capteur et captent donc la lumière.
Un peu plus de 24 millions de photosites sur un capteur 24 Mp (d’autres photosites servent à autre chose). Un peu plus de 45 sur un capteur 45 Mp.
Etc.

Seulement ces photosites ne captent pas « le blanc », « le noir » ou « les nuances de gris ». Ils captent l’intensité de la lumière qui les frappe lorsque vous déclenchez. Pendant la durée du temps de pose.

Pour faire une photo en noir et blanc, vous commencez donc par faire une photo en couleur. Même si vous faites du JPG noir et blanc (voir ma série sur les bords de Seine en temps de Covid).
Dans ce dernier cas c’est le boîtier qui convertit pour vous l’image couleur en image noir et blanc. Dans le cas du RAW, c’est à vous de convertir le RAW en une image noir et blanc.

Tout ça pour vous dire que si vous respectez les contraintes du noir et blanc numérique, vous obtiendrez de belles images. Sinon la déception vous guette.

C’est quoi ces contraintes ?

Celles-ci :

1- Observer la lumière avant de déclencher
2- Créer des contrastes entre les zones lumineuses et les zones sombres 3- Penser contraste de lumière et non plus contraste de couleur 4- Apprécier les lignes et les formes géométriques
5- Profiter des jours de pluie
6- Identifier une bonne scène
7- Pratiquer le post-traitement avec discernement

Je vous laisse méditer tout ça.
Ça fait beaucoup d’infos.

Vous aimeriez lire d’autres conseils sur la photo ? Dites-moi à quelle adresse vous les faire parvenir et recevez mon kit photo en cadeau de bienvenue : https://www.nikonpassion.com/votre-kit-de-demarrage-lpl-npn/