Comment penser moins superficiellement en photographie

Quel mode autofocus je vais choisir ?
Quel mode d’exposition utiliser ?
Quel objectif acheter pour zoomer loin ?
Combien de pixels pour faire une bonne photo ?
Quel capteur utiliser ?
Quelle ouverture choisir ?
Quelle balance des blancs utiliser ?

Vous vous posez de telles questions sans cesse ?

Si la réponse est oui, c’est peut-être que vous pensez trop superficiellement.

Attention, je ne me moque pas de vous.
Il faut vous poser ce type de questions lorsque vous faites de la photographie.
Mais il ne faut pas vous les poser avant d’avoir répondu à la seule question essentielle.
Celle dont la réponse est la clef de votre pratique photo.

“Qu’est-ce que je veux photographier aujourd’hui ?”

Il n’y a qu’en sachant ce que vous voulez photographier que vous avez besoin de vous poser les questions ci-dessus.
Sinon elles n’ont pas de sens.
Vous poser ces questions avant de savoir ce que vous voulez photographier vous faire perdre votre temps (votre argent aussi, souvent).
Vous écarte du bon chemin.
Celui qui vous mène à une pratique raisonnée.
Intentionnelle.

Si je vous parle de cela aujourd’hui, c’est parce que je reçois chaque jour des dizaines d’e-mails dans lesquels des photographes débutants, amateurs ou plus experts, me posent ce type de questions.
Se perdent, aussi, dans ces problématiques techniques.
En oublient leur envie initiale.

Je ne peux répondre à tout le monde, c’est pourquoi j’ai choisi de vous envoyer chaque jour une information concrète.
Utilisable immédiatement.
Même si elle ne semble pas l’être.
Même si vous pensez qu’elle ne s’applique pas à vous.

Comme me l’a dit une lectrice récemment : « Merci pour tous vos billets ….on avance tranquillement ..on prend conscience d’évolutions à faire chacun à son rythme ! »

C’est bien cela ma méthode.
Vous proposer de quoi avancer pas à pas, chaque jour.
Même si vous n’avez pas le temps de tout appliquer chaque jour.

Lorsque vous lisez mes emails, la bonne approche est de prendre des notes.
D’en tirer au moins une chose à appliquer chaque semaine.
Parce que si vous n’agissez pas, vous ne progressez pas.

Vous n’êtes pas adepte de la prise de notes ?
Vous manquez de temps ?
Je vous propose souvent des ouvrages didactiques.
En voici un qui devrait vous plaire :

Mon cours de photo en 20 semaines chrono

C’est une de mes références en matière d’apprentissage.